salam
ActualitésPolitique
A la Une

Magistrature: Sonko dénonce la mainmise de l’exécutif

Pour Ousmane Sonko, les changements intervenus au sein du Conseil supérieur de la magistrature montrent combien l’exécutif a une mainmise sur le judiciaire. « Il est illusoire de parler d’indépendance de la justice au Sénégal. » « La réponse qui a été servie au magistrat qui a eu le courage de dire ce qu’il pensait lors de la rencontre du Conseil Supérieur de Magistrature par le ministre de la Justice prouve que c’est l’exécutif qui choisit ses juges. L’illustration parfaite en est sur les profils qui ont été retenus pour les postes du procureur de la République et pour le poste de doyen des juges », a laissé entendre Ousmane Sonko lors de sa conférence de presse tenue hier. Par ailleurs, la tête de file de Pastef/ Les patriotes, dit constater le départ de l’ex-procureur de la République Sérigne Bassirou Guèye, nous apprend LeTémoin.

Toutefois, il reste sceptique quant à son successeur. « Je ne me réjouis absolument pas du départ de Serigne Bassirou Guèye. Parce qu’entre lui et celui qui vient, c’est la même chose et peut être même ce sera pire. Je ne m’en réjouis absolument pas. Je constate seulement et je dirais à Serigne Bassirou Guèye qu’il s’est vanté partout qu’il va avoir la tête de Sonko. Il a osé même proférer des menaces publiques et a osé même s’attaquer à ma vie privée. Mais aujourd’hui, il part et me laisse où je suis et s’il plaît à Dieu, il me verra longtemps », a laissé entendre Ousmane Sonko, lors du point de presse qu’il organisait…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité