salam
ActualitésJusticeSociété
A la Une

Décès de Cheikh Niass : «La deuxième autopsie n’a pas fait état de trace de sévices corporels, de violence ou de torture. » (Me Ciré Clédor Ly)

L’avocat de la famille de Cheikh Niass, du nom de l’émigré, décédé suite à son interpellation par la police, est revenu sur les résultats de la deuxième autopsie, qui « n’a pas fait état de trace de sévices corporels, de violence ou de torture. »

Me Ciré Clédor Ly a fait savoir que la seconde autopsie pratiquée sur le corps de la victime a conclu « une Covid-19 sur un terrain diabétique ». Le conseil parle de tissu pulmonaire « fortement abîmé ».

D’ailleurs, l’Ordre des médecins du Sénégal a été impliqué, comme souhaité par les avocats de la famille, qui avait saisi le parquet.

Me Ciré Clédor Ly de préciser que « la deuxième autopsie pratiquée sur la dépouille de l’émigré s’est faite de façon contradictoire ». « Il y avait aussi la présence de la police scientifique », indique l’avocat. « C’est en fait une panoplie d’experts et d’observateurs qui étaient là pour la deuxième autopsie », a-t-il assuré.

Me Ly renseigne que la famille a pu disposer du corps et le défunt a été enterré à Cambérène.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité