salam
ActualitésSport
A la Une

Zidane quitte le Real Madrid faute d’avoir «la confiance» du club : ses confidences dans une lettre ouverte

Un peu moins d’une semaine après l’officialisation de son départ, le discret « Zizou » exprime, dans une lettre ouverte adressée aux supporters du Real et publiée dans le quotidien sportif « As », les raisons de son choix.

« Tout ce que j’ai construit au quotidien, ce que j’ai apporté dans la relation avec les joueurs (…) a été oublié. » L’amertume est palpable dans les mots choisis par Zinedine Zidane pour commenter son départ du banc du Real Madrid, auquel un contrat le liait normalement pour encore un an.

Dans une lettre ouverte publiée dans le quotidien sportif « As » et adressée aux supporters du Real, il égratigne les dirigeants du club pour leur manque de « confiance » à son égard. « Zizou » a officialisé son départ auprès de ces derniers ainsi que de son staff et d’une partie de ses joueurs.

« Je m’en vais car je sens que le club ne me donne pas la confiance dont j’ai besoin, ne m’offre pas le soutien (nécessaire) pour construire quelque chose à moyen ou long terme », écrit sans ambages l’ex-entraîneur français du Real.

Après une saison vierge de titre mais consécutive à un palmarès exceptionnel, « ZZ » regrette que l’aspect humain développé avec son équipe n’ait pas retenu l’attention des dirigeants. « Je connais le football et je connais l’exigence d’un club comme le Real. Je sais que quand tu ne gagnes pas, tu dois t’en aller. Mais (…) tout ce que j’ai construit au quotidien, ce que j’ai apporté dans la relation avec les joueurs (…) a été oublié », estime-t-il.

« Je ne suis pas las d’entraîner »« J’aurais aimé que ces derniers mois, ma relation avec le club et avec le président (Florentino Perez) eût été un peu différente de celle des autres entraîneurs. Je ne demandais pas des privilèges, bien sûr, mais un peu de mémoire », a poursuivi Zidane, qui a réalisé l’exploit de gagner trois Ligues des Champions consécutives (2016, 2017, 2018) avec le club merengue lors de son premier passage sur le banc. Ces vingt années passées au Real, comme joueur puis comme entraîneur, furent « la plus belle chose qui me soit jamais arrivée », confie le Français aux « madridistas ».Piqué par sa relation avec la direction ces derniers mois, Zinedine Zidane n’en oublie pas pour autant ce qu’il doit « exclusivement » à Florentino Pérez, « qui a misé sur moi en 2001, qui s’est battu pour moi, pour me faire jouer quand il y avait certaines personnes qui étaient contre ». « Je le dis du fond du cœur, je serai toujours reconnaissant au président pour cela », ajoute Zidane.Après un second mandat moins éclatant que le premier, « Zizou », qui avait été rappelé par le club à la rescousse en mars 2019, à peine neuf mois après son départ, s’en va la tête haute, et l’envie inaltérée. « Je ne suis pas las d’entraîner », glisse-t-il dans sa lettre ouverte. De quoi capter l’attention des directions des plus grands clubs mondiaux.

 

leparisien.fr

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité