salam
ActualitésPolitique
A la Une

Manifestations du mois de mars : Le M2D exige libération totale des 26 « otages » en détention

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) tient à attirer l’attention de tous et en particulier les chefs religieux sur « le non-respect respect des engagements pris par Macky Sall et les lenteurs inacceptables notées dans le dossier des détenus ». Selon le dit mouvement vingt six (26) manifestants du mois de mars dernier,  dont quatre (4) sont détenus à Ziguinchor et vingt-deux (22) à Diourbel.

« Conformément d’une part aux engagements pris suite à la médiation des chefs religieux du pays et en particulier le Khalife Serigne Mountakha Mbacké et d’autre part de son engagement pris auprès du peuple sénégalais d’informer l’opinion sur la situation des jeunes encore injustement détenus dans les prisons, le M2D tient à attirer l’attention de tous et en particuliers les chefs religieux, sur le non-respect des engagements pris par Macky Sall et les lenteurs inacceptables notées dans le dossier des détenus », rappelle le mouvement dans un communiqué parvenu à PressAfrik.

En effet, après avoir libéré les premiers prisonniers, « sous la pression de la rue et grâce à la médiation des leaders religieux »,  Macky Sall « décide à nouveaux de trahir son engagement pris devant Serigne Mountakha qui était de libérer tous les détenus arrêtés arbitrairement durant les derniers événements », s’est indigné le M2D. Et d’embrayer que le Président Sall « refuse de les libérer en traînant les pieds, en jouant au dilatoire voire à la provocation. Aucun signe d’empressement à libérer ces jeunes n’est donné. Au contraire tout porte à croire qu’il cherche à les garder encore longtemps en prison, peu importe ses engagements pris. »

Le M2D a invité le Président Macky Sall « à respecter ses engagements pris suite à la médiation du Khalife Serigne Mountakha en particulier et à libérer ces jeunes qui n’ont plus rien à faire dans les prisons. » Et aussi  « à respecter les autres exigences contenues dans le mémorandum en dix points remis par le M2D aux émissaires du Khalife Serigne Mountakha à prendre toutes les dispositions idoines pour l’organisation des élections locales avant la fin de l’année 2021, rétablir les droits des candidats Khalifa Sall et Karim Wade, et déclarer publiquement l’impossibilité pour lui de se présenter à un troisième mandat. »

Le M2D a tenu par cette même occasion à informer l’opinion, afin que nul n’en ignore, qu’il ne ménagera aucun effort pour obtenir « la libération totale des otages et le respect de ses exigences. »

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité