salam
ActualitésEducation
A la Une

Recrutement de 5.000 enseignants: les acteurs de l’éducation procèdent à la répartition des quotas

Une réunion par visioconférence entre le ministère de l’Education nationale, les Secrétaire généraux du G7, les représentants des parents d’élèves, des coalitions EPT et de la Cosydep s’est tenue lundi. Les différentes parties ont évoqué la problématique du recrutement spécial des 5000 enseignants annoncé par le président Macky Sall. La répartition des quotas a été faite au cours de cette rencontre.

Le ministère de l’Education nationale a expliqué les conditions et modalités du recrutement pour une disponibilité du personnel dès octobre-novembre 2021, afin de faire face au déficit criard en enseignants. La répartition des quotas est faite comme suit : Préscolaire, Élémentaire et Dahras Modernes 3.650 et Moyen secondaire 1.350.

Les dossiers seront déposés auprès des IA et IEF. Un test ou concours sera organisé pour les titulaires de diplômes académiques avec au minimum le BAC. Ceux qui seront retenus feront une formation de 4 mois en présentiel dans les CRFPE et à la Fastef durant les grandes vacances pour être affectés entre octobre et novembre 2021. Les recrutés bénéficieront d’un accompagnement pédagogique durant l’année scolaire.

La partie syndicale a mis a mis l’accent dans son intervention sur la nécessité de veiller à l’équité, à la qualité et à la transparence dans le recrutement, de former les enseignants non titulaires de diplômes professionnels avant leur prise de service, de recruter les titulaires du CAP et des titulaires de diplômes de la Fastef et de l’UGB et de prendre en considération la liste d’attente actuelle des élèves- maîtres, ce qui permettrait de gagner du temps.

Le ministère a annoncé avoir élaboré un plan quinquennal (2021-2025) de résorption des déficits en enseignants, en salles de classe et en tables bancs. Le déficit en enseignants à résorber est de 35 552 d’ici 2025.

Il est également prévu le recrutement de 400 Inspecteurs de l’éducation pour améliorer l’encadrement des enseignants à raison de 90 par an. Le ministre dit avoir pris bonne note et tiendra une prochaine réunion en présentiel pour partager les conclusions issues des consultations des différents partenaires.

Enfin, le G7 a également au cours de cette rencontre insisté sur la nécessité d4une reprise sans délais des négociations Gouvernement/ G7 relativement aux préavis de grève déposés qui mettent tous l’accent sur la fin des lenteurs administratives, la situation des enseignants décisionnaires et l’application du protocole d’accord du 30 avril 2018.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité