salam
ActualitésAfrique
A la Une

Guinée – Menace de démolition de deux cimetières : Condé soupçonné de vouloir effacer toute trace de…

Depuis une semaine maintenant, les réactions s’intensifient dans la capitale guinéenne, après la décision de fermeture des cimetières de Kaporo-rails et de Bambeto. Deux cimetières ou reposent des centaines de personnes tuées depuis le temps du régime de Lansana Conté. Dans une déclaration, le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse a réagi à cette annonce des autorités guinéennes.
 
Pour ce collectif, c’est une manière pour le régime du président Alpha Condé d’effacer toutes les traces liées aux violations des droits de l’homme perpétrées par le régime de Conakry.
 
« Dans l’histoire de la Guinée, jamais on n’aura entendu parler de profanation de cimetières par l’Etat. Il aura fallu attendre 2021 pour voir une telle politique se dessiner. L’empressement du Ministre à effacer toutes traces humaines de Kaporo-Rails, fait suite à la conférence de presse de l’avocat des victimes au cours de laquelle, il a annoncé la relance de la procédure judiciaire avec la venue prochaine à Conakry d’une mission des juges de la CEDEAO dans le cadre d’un transport judiciaire », a écrit le collectif.
 
Pour sa part, le ministre de la Ville et de l’aménagement du territoire évoque une fermeture temporaire, histoire de faciliter des travaux en cours dans cette zone. 
 
« Nous sommes en train de faire un travail actuellement et d’abord je tiens à préciser que la fermeture d’un cimetière ne se fait pas de cette façon, c’est-à-dire, ce n’est pas de façon précipiter qu’on ferme un cimetière. Pour une fermeture totale d’un cimetière, il y a beaucoup de choses à faire considérer comme des préalables et nous sommes pas à ce niveau et je tiens à préciser que la seule chose qui nous a animés aujourd’hui à demander ceci, c’est pour une période,  ça peut être un semaine ou deux semaines le temps pour nous de permettre les travaux qui sont en train d’être faits à ce niveau, que ces travaux se fassent sans pour autant que sa puisse nuire aux populations qui viennent pour les enterrements (…). 
 
Je précise qu’il n’y aura aucune démolition de cimetière et aucun cimetière ne sera rasé », a fait comprendre le ministre Ibrahima Kourouma.
 
A rappeler que c’est dans une lettre adressée au secrétaire général des affaires religieuses, que le gouvernement a demandé de prendre des dispositions utiles pour la fermeture des cimetières de Kaporo-rail et Bambeto, pour des raisons d’aménagement du site directionnel de Koloma.
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité