salam
ActualitésJustice
A la Une

​Succession de Samba Sall au poste de Doyen des juges: profils, enjeux et critères de désignation

À peine le Doyen des juges Samba Sall a-t-il été enterré que sa succession alimente déjà les débats. En effet, dans les couloirs des tribunaux, des noms sont murmurés pour essayer de deviner qui le remplacera. Le poste de Doyen des juges est un poste important et qui prend en charge plus de 400 dossiers dont la plupart sont qualifiés de « hyper sensibles ».

La nomination est subjective chez les juges. Par ailleurs, « il n y a pas de profil de nomination » explique un juge du siège qui a été à la tête de plusieurs juridictions. Il poursuit que « d’après la Constitution, c’est le Président qui le nomme après avis du Conseil supérieur de la magistrature ».

Selon lui, nombreux sont ceux qui pensent que c’est le président de la République qui titre les ficelles sur la nomination du Doyen. Il répond qu’aucun « magistrat ne peut être nommé par le président de la République. On nomme le Doyen des juges comme on nomme les autres magistrats. »

L’identité du prochain occupant de ce poste fait déjà naître des bruits de couloir. Des noms sont donnés çà et là. « Yakham Leye, actuel directeur des affaires criminelles, Cheikh Beye, qui a été le président de la Commission de la Cour de répression d’enrichissement illicite (Crei), Aziz Seck membre de la commission d’instruction de la Crei et ancien président de l’Ums, sont d’excellents juges d’instruction qui peuvent bien occuper le poste de magistrat instructeur », confie un procureur, qui a fait plus de 20 ans de carrière au parquet.

D’après les informations du journal L’Observateur, le ministre de la Justice peut venir avec ses propres propositions avec des noms différents de la short-list. Le chef Suprême, c’est le premier président de la Cour Suprême. Ce sont eux (avec les membres de la haute juridiction) qui doivent travailler en étroite collaboration avec le ministre de la Justice pour qu’il puisse au jour du Conseil, mettre des noms sur la table.

Dans ce cas, la décision finale revient au Conseil supérieur de la magistrature en présence du Chef de l’Etat. Le poste de Doyen des juges est un poste de longue consultation. Le précèdent Doyen des juges Samba Sall est décédé le 8 avril 2021. Il avait succédé à ce poste en 2015, Mahawa Sémou Diouf, parti siéger à la Cour de justice de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité