ActualitésJustice
A la Une

Escroquerie foncière: le dossier Homère Seck, beau-père du président Macky Sall, rouvre le 28 avril

L’affaire impliquant la société appartenant à Abdourahmane Homère Seck, beau-père du président de la République, Macky Sall, vieille de 9 ans, refait surface. Le dossier portant sur une escroquerie foncière présumée de plus 700 millions F Cfa, sera à nouveau plaidé le 28 avril prochain, après que les parties civiles aient demandé le rabat de délibéré que leur a accordé le juge de la 2e Chambre correctionnelle, Amath Sy.

Tout est parti des plaintes déposées par des mères et pères de famille auprès de la justice sénégalaise pour escroquerie foncière présumée contre la société d’études, de travaux et d’ingénierie (Seti) Sarl et consorts dont le fondateur est Abdourahmane Homère Seck. Les présumés victimes, des médecins, entrepreneurs, professionnels, avaient déboursé entre 20 et 80 millions F Cfa pour une parcelle à usage d’habitation sur le fameux titre foncier 526/Nga, ex 440/Dg de Ngor Almadies.

L’audience renvoyée plusieurs fois, s’était tenue en l’absence de beaucoup de parties civiles. Selon une source judiciaire qui s’est confiée à l’Observateur, le parquet avait requis « 6 mois » de prison ferme contre le fils du fondateur, Pape Thierno Homère Seck, responsable administratif et financier de la société en question et « un an de prison ferme » contre son Directeur général, Abdoulaye Samb.

Placé sous mandat de dépôt au moment où le fils d’Homère Seck avait bénéficié d’un contrôle judiciaire, M. Samb, avec 3 mandats de dépôt, avait fait 15 mois en prison avant de bénéficier d’une liberté provisoire.

Selon le journal, des sources proches du dossier auraient confié que Samb est dans une dynamique de rembourser. Quant à Thierno Seck, il ne s’est jamais présenté au tribunal, malgré son statut de prévenu.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer