ActualitésSanté
A la Une

COVID-19: Virus: la thèse de la fuite d’un labo est écartée

Le rapport sur les origines du Covid privilégie l’hypothèse d’une transmission du virus à l’homme par l’intermédiaire d’un animal infecté par une chauve-souris et écarte la thèse d’une fuite d’un laboratoire chinois sur fond de suspicion d’un manque d’indépendance.

Très attendue, la publication de ce rapport conjoint des experts de l’OMS et de Chine, dont les conclusions n’ont pas créé la surprise, intervient quinze mois après l’apparition des premiers cas de Covid-19 fin décembre 2019 à Wuhan. La pandémie a fait depuis au moins 2,7 millions de morts dans le monde, et ravagé l’économie mondiale.

Alors que la croissance des cas – dopée par les variants plus contagieux et peut être plus mortels – continue sa terrible progression malgré la course à la vaccination, les pays alternent les phases de confinement et déconfinement.

Lundi, c’est l’Angleterre, dont les écoles ont rouvert le 8 mars, qui entame la deuxième phase de son très progressif plan de déconfinement, autorisant rencontres et sports en extérieur uniquement, tout en appelant à la vigilance face à certains variants auxquels elle a pour l’instant échappé.

S’il ne résout pas le mystère des origines du SARS-CoV-2 (le virus qui provoque le Covid-19), le rapport, dont l’AFP a obtenu une copie, souligne la nécessité de réaliser d’autres études en Chine et ailleurs, jugeant la transmission à l’homme du virus par un animal intermédiaire «probable à très probable», tandis que l’hypothèse d’un incident de laboratoire reste «extrêmement improbable».

Cela confirme les premières conclusions des experts présentées lors d’une conférence de presse le 9 février à Wuhan, l’agglomération chinoise considérée comme l’épicentre de la nouvelle maladie.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer