ActualitésCulture
A la Une

RTS En Assemblée générale hier : L’Intersyndicale Synpics-Cnts réclame le départ de Racine Talla

L’Intersyndicale Synpics-Cnts de la Rts  était face à la presse hier, pour dénoncer l’attitude du Directeur général Racine Talla qui, selon eux, ne veut pas signer l’accord d’établissement et négocier un nouvel accord. Ces travailleurs de la Rts ont exprimé leur courroux. Ils réclament  le départ du Directeur général qui est «le seul problème de la Rts» et n’a plus le droit de diriger la boîte. Pour les agents affiliés à la Cnts et au Synpics, M. Talla n’est plus légitime pour diriger la Rts.

Les membres de l’Intersyndicale Synpics-Cnts Rts sont vent debout contre leur patron. Hier, ils ont tenu une Assemblée générale pour dénoncer l’attitude du Directeur général Racine Talla qui, selon eux, ne veut pas signer l’accord d’établissement et que le président de la République avait donné l’instruction ferme à tous les organes de presse de signer tous les accords d’entreprise. Selon Cheikh Birahime Ndiaye, Secrétaire général de la section Cnts de la Rts, au moment de signer, «M. Racine Talla leur impose l’histoire de la clause de mobilité». Comme quoi, il ne veut pas affecter les agents qui sont à Dakar. Et de poursuivre : «Chose qui n’est pas vraie.» Le Secrétaire général de la Cnts Rts rappelle que cette clause de mobilité n’est qu’un prétexte, car «Racine Talla est là depuis 2012 et il n’a cessé d’affecter des agents au niveau des régions. Alors, il n’a qu’à signer les accords d’établissement. Par contre, s’il ne le peut pas, il n’a qu’à déguerpir de la Rts».
Très remonté, M. Ndiaye et Cie déclarent que «Racine Talla n’est ni Dieu ni demi-Dieu. Et il ne peut rien contre la volonté des travailleurs». Et d’ajouter qu’aujourd’hui, «la volonté des travailleurs, c’est de signer cet accord d’entreprise sans clause de mobilité». Il affirme : «Le seul problème de la Rts, c’est Racine Talla.» Et il estime qu’«il est grand temps que le Président Macky Sall sache dans quelles conditions Racine Talla gère la maison de la Rts».
Moustapha Cissé, Secrétaire général du Synpics-Rts et membre de l’Intersyndicale, quant à lui, est critiqué vigoureusement par les agents de la Rts qui jugent que son mandat est terminé depuis plus de deux ans et que il n’est plus légitime pour diriger le syndicat. Il embouche la même trompette et pointe du doigt, lui aussi, le Directeur général Racine Talla, dont le «mandat est fini depuis plus de quatre ans», dit-il. Il rajoute : «Ces agents que vous venez de voir dire que mon mandat est arrivé à expiration, n’ont rien compris. Ils sont instrumentalisés par le Directeur général et que ce dernier lui-même est à la retraite depuis 4 ans et que peut-être le Président Macky Sall l’a oublié». Il indique également que «le mandat du Synpics est l’affaire du Synpics» et que ces mandataires-là étaient tous des agents de la Cnts et ils ont tout faux.
Pour ce qui est du renouvellement du bureau du Synpics-Rts, Cissé affirme «avoir pris toutes les dispositions et l’engagement de le faire quand les conditions seront réunies». Même son de cloche chez Abass Sow, modérateur de la séance, qui appelle tous ses camarades au calme et à la retenue. «Camarades restons calmes, on peut se défendre par des idées. Il faut qu’on sache raison garder.» «Camarades, ce n’est pas un combat entre travailleurs. Il est temps qu’on prenne nos responsabilités. Le Synpics n’est plus légitime et nous demandons le départ de Racine Talla, ou sa démission de la Rts. Nous restons déterminés, engagés au péril de nos vies. Non à la clause de mobilité. Ce soir, ce n’est que le début du commencement pour le départ de Racine Talla», a déclaré Abass Sow avec fermeté et insistance.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer