salam
ActualitésSociété
A la Une

Viols et charlatanisme au cœur « groupe de prière » – Le « faiseur de joie » ou « Mari de nuit », la face cachée d’un scandale sexuel

Apparemment, rien ne surprend rien au Sénégal avec ce « groupe de prière » au coeur duquel viols et charlatanisme font bon ménage.

Selon Libération, « avant d’être libérée des démons, il fallait d’abord enlever ses habits et se coucher sur un tapis pour un rituel », raconte K.E.Sarr, qui avait été « hypnotisée » et violée, ceci pour chasser les…mauvais esprits dans son corps.

Écroué ce jeudi, le « pasteur » Jean Etienne Dacosta jure que c’est le « mari de nuit » de la victime qui avait pris le contrôle de son corps au moment du viol.

La victime K.E.Sarr témoigne: « d’autres filles m’ont dit que cela se passait comme ça, mais elles ont peur de témoigner à cause des pouvoirs de Jean Etienne Dacosta », dit-elle.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité