ActualitésSociété

Mbour – Emigration clandestine : Une mère de famille condamnée à deux ans avec sursis

Une mère de famille de six enfants, R. Thiam, a offert pendant plusieurs mois le gîte et le couvert à des candidats à l’émigration clandestine. Pis, elle aurait recruté des personnes pour le compte du convoyeur Talla Mangassa. Ce dernier en fuite, elle a comparu seule. Elle a été condamnée à 2 ans avec sursis. Une peine qui la sauve de la vie carcérale. Et c’est grâce à ses six enfants de bas-âge que le juge a été aussi clément.

A la barre du tribunal des flagrants délits du tribunal de grande instance de Mbour, elle se défend : « ce sont juste des accusations. Talla a encaissé l’argent des candidats et s’est enfui. J’ai été témoin quand les candidats remettaient l’argent à Talla. Après qu’il a reçu l’argent, il m’a une fois offert 5000 frs. Je ne suis en rien impliquée dans cette affaire ».

Le juge de lui lancer : « vous êtes allée à Yarakh pour recruter 15 personnes. Lors du voyage, vous étiez sur les lieux du départ ».

Acculée par les questions et la lecture du procès-verbal, Rokhaya Thiam craque et fond en larmes.

Son avocat, Me Tall affirme que sa cliente qu’elle connaît bien et qui est de très bonne foi a été piégée par Talla Mangassa.

« Son propre frère a versé 600.000 frs à Talla Mangassa. Elle est victime au même titre que les autres. Depuis son arrestation, c’est une atmosphère de deuil qui règne dans son foyer. Je vous demande de lui faire bénéficier de votre magnanimité et de votre pardon. Sa mère est venue de Yarakh afin de surveiller ses six enfants avec qui elle vit seule. Car son mari est parti à l’étranger. R. Thiam vend des légumes devant sa maison pour prendre en charge ses enfants ».
Et c’est grâce à ces derniers que le juge a été clément en la condamnant au sursis.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer