SHARE
Vous pouvez partager les articles

Bien que loin du Sénégal, Karim Wade semble bien entretenir ses affaires au Sénégal. L’homme aux multiples nationalités (camerounaise, quatarie,etc.) arrêté au niveau de l’aéroport LSS le mois de Juin dernier et estampillé « ami de Karim Wade » serait en train de créer la panique à la prison de Rebeuss. En effet, selon une source, Rike Wilfrid d’Akleu Ngongang, de son vrai nom, a été trouvé dans sa cellule avec un téléphone portable.

Avec qui est-il entré en contact ? Mystére et boule de gomme. Mise au parfum, la direction de l’administration pénitentiaire a donné des sanctions. Trois agents sont mis à pied pour 20 jours. Quant à « l’ami de Karim », il est extrait de sa cellule depuis le mardi 5 septembre dernier, pour des enquêtes autour de l’origine du téléphone portable et ceux avec qui il a communiqué. Peut-être que les opérateurs téléphoniques seront mis à contribution pour tracer ses liens avec l’extérieur.

Pour gérer ses intérêts, « l’ami de Karim Wade » a commis un grand cabinet d’avocat qui doit le défendre dans les prochains jours.

Pour rappel, Rike Wilfrid d’Akleu Ngongang est âgé de 29 ans. Il s’est présenté comme un ingénieur financier employé par la prestigieuse structure « Qatar Investment Autority » (Qia) lors de son arrestation au niveau de l’aéroport.

Il avait débarqué à Dakar avec cinq valises (2 grandes et 3 petites), dont l’une était frappée du sceau du Qatar. Les douaniers de l’aéroport Léopold Sédar Senghor s’étaient rendus compte qu’il tenait aussi un sac à main renfermant divers documents bancaires, des cachets… et des devises, le tout pour un montant avoisinant les cinq millions de Fcfa.

Il est soupçonné d’être un bras droit de Karim Wade et en même temps son intermédiaire avec ses contacts établis au Sénégal. Il est poursuivi pour atteinte à la Sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux.

senepeople.com